Nous livrons du Canada, des États-Unis et de l'Europe pour mieux vour servir!

Retour

ProduitsPartitions pour autres instrumentsMandolineLa Fanciulla

La Fanciulla

La Fanciulla

Compositeur: BEER-DEMANDER Vincent

DZ 2996

Avancé

ISBN: 978-2-89737-913-1 

Orchestre à plectre

46 p. + parties séparées

  • Trois formats s’offrent à vous pour vos achats.

    Livre : La version papier de nos éditions, qui vous sera expédiée par la poste à partir du point de distribution le plus près de chez-vous.

    PDF : La version électronique et téléchargeable sous forme de fichier PDF. Ces fichiers sont encodés avec une entête à votre nom et leur ouverture requiert un mot de passe.

    PDF Extra : Cette version vous permet d’imprimer autant de copies que vous en avez besoin pour vos ensembles musicaux. Requiert aussi un mot de passe lors de l’ouverture.

Description

Commandée par l’Association italienne Il Plettro pour The Mediterranean Youth Orchestra, cette courte suite fait l’éloge de la séduisante Italie, celle de Fellini et Rota, celle de la légèreté et du tragique, celle de la danse et du soleil… La Fanciulla propose un dialogue permanent entre les solistes du quatuor à plectre et l’Orchestre. Le premier mouvement, très concis présente les caractéristiques d’un tango argentin sur un fond de danse à la Nino Rota où les dissonances et les polyrythmies viennent densifier l’écriture de cet hommage à Fellini d’apparence simple mais qui, comme un film du réalisateur romain, peut se lire à plusieurs niveaux. Le Deuxième mouvement emprunte le rythme de la sicilienne pour évoquer avec douleur le drame de Lampedusa que la Sicile pleure depuis ce jour tragique du 3 octobre 2013. C’est à la mandole solo qu’est confié le premier thème, très vite rejoint par la guitare puis par les mandolines, à l’image des chansons sicilennes d’antant. La section centrale modulante est dominée par l’orchestre tandis que le quatuor à plectre soliste renforce le caractère sombre de cette sicilienne par un mouvement perpétuel de doubles croches en seconde mineure. La partie finale conclu en Fa majeur, reprenant les principaux éléments de cette prière musicale. La Fanciulla conclue par une tarentelle endiablée où les pizz bartok de l’Orchestre, d’une violence inouïe figurent l’irruption volcanique du Vesuve tandis que les solistes du quatuor s’affairent dans le registre aigu, soutenu par l’ostinato de la guitare solo. Tarentelle vesuviana, s’inscrit dans la tradition des danses napolitaines ou prédominent rythme et virtuosité et clôt avec brio ce triptyque méditerranéen.

Autres suggestions